Le Christ est Ressuscité, alléluia!

Chers frères et sœur,

Pâques est la Fête la plus importante pour notre foi chrétienne. Sans la résurrection du Christ qui est la base de notre foi, on ne parlerait pas du christianisme. Toutes les lectures bibliques sont orientées vers Pâques qui signifie passage.

C’est grâce à la faute d’Adam et Ève qui ont désobéi à Dieu que Jésus est venu avec pour mission de rétablir l’Alliance entre Dieu et les humains. Mais avant Jésus, Dieu a fait alliance avec certains hommes comme Abraham notre ancêtre dans la foi, Moïse qui était à la tête du peuple Juif depuis sa sortie de l’esclavage en Égypte et d’autres personnes. Dieu a souvent été déçu par ces derniers. Il va donc envoyer Jésus son Fils unique pour sceller une nouvelle Alliance entre Dieu et les hommes. Jésus a révélé au monde qui est son Père, notre Dieu, et qu’il était son Fils. C’est pour cette principale raison qu’il sera condamné à mourir sur la Croix. Cette mort était prévisible. Elle révèle l’Amour de Dieu pour l’humanité qui va jusqu’à une mort honteuse réservée aux malfaiteurs de cette époque pour sauver ses enfants qui s’éloignent de lui. Depuis ce temps, la Croix est considérée comme un signe d’amour de Dieu pour l’humanité.

Pâques, qui signifie passage, nous conduit des ténèbres vers la Lumière du monde qui est Jésus-Christ; d’où le rite de la Lumière à la veillée pascale. Pâque est un passage vers la liberté. Avec la Résurrection du Christ, Dieu nous libère de tout ce qui nous détient en captivité et nous enchaîne : la peur, la tristesse, les dépendances, nos défaillances, notre passé peu glorieux, l’angoisse et la peur de la pandémie …

En mourant le Christ a détruit la mort; en ressuscitant, il nous a rendu la vie et nous sort de nos différents tombeaux. Par sa victoire sur la mort, il a ouvert à tout croyant les portes du Ciel. C’est dans ce sens que nous affirmons que la vie ne se détruit pas avec la mort, elle se transforme, et qu’un chrétien qui meurt n’est qu’un croyant endormi, qui ouvrira les yeux devant la Face de notre Père Éternel. Par le baptême, nous prenons part à la mort et à la résurrection avec le Christ. « Mort où est donc ta victoire? »

Bonne Fête de Pâques !

Henri Ndzengue Ntsa, prêtre

Ce contenu a été publié dans Réflexions, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.