14 février 2021 – L’accueil des exclus et des pauvres

L’Évangile de ce jour (Marc 1, 40-45) présente la compassion de Jésus à l’endroit d’un lépreux qualifié d’impur qu’il guéri. Dans la première lecture, le livre des Lévites nous renseigne qu’à l’époque de Moïse   les lépreux étaient considérés comme des impurs et étaient mis à l’écart, parce qu’on avait peur qu’ils contaminent le monde, il fallait respecter le confinement et la distanciation sociale. Nous constatons qu’il y a une similitude entre la lèpre et la covid-19 au point du respect des normes sanitaires. Imaginez quelqu’un qui a la covid-19 venir tout prêt de vous et vous parler, comment allez-vous réagir ? Jésus, lui ira loin, jusqu’à toucher le lépreux sans avoir peur d’être contaminé et va le guérir.

Cette action de Jésus met en exergue l’accueil des exclus, des marginalisés. Comment réagissons-nous à l’endroit des exclus, des marginalisés et des pauvres ? La covid-19 a occasionné les pertes d’emplois, le chômage et la pauvreté. Jésus dit : « Celui qui donne un verre d’eau à l’un de ces petits… c’est à moi qu’il l’a fait ». Chers frères et sœurs voici une occasion qui se présente pour aimer Dieu à travers nos frères en venant en aide aux personnes victimes surtout de la pauvreté matérielle et financière. Il y a des familles qui ne mangent plus à leur faim; et lorsque certains grands enfants ne mangent plus à satiété, ils peuvent sortir et aller embrasser la vie facile et toutes ses conséquences.

Chers frères et sœurs, nous avons le pouvoir d’agir pour entretenir et soutenir ces vies précieuses au Seigneur et importantes pour la société à travers nos dons. Si vous ne rencontrez pas ces personnes nécessiteuses, vous pouvez passer par les organismes communautaires ou des groupes de soutien existants dans nos communautés pour le dépôt de votre donation. Souvenez-vous que : « Qui donne au pauvre prête à Dieu », qui se souviendra de vous.

Pour le projet de la semaine, essayez de voir quelles victimes matérielles de la covid-19 vous aideriez cette semaine !

Bonne fête de la Saint-Valentin et répandez l’amour autour de vous !

Henri Ndzengue, prêtre.

Ce contenu a été publié dans Réflexions, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.