Liturgie du jour

4 août – Saint Jean-Marie Vianney (1786-1859)

Jean-Marie Vianney (Curé d’Ars) a grandi en pleine période de troubles révolutionnaires, c’est à dire aussi de persécution religieuse. Ainsi, Jean-Marie recevra sa première communion dans la clandestinité. Le jeune campagnard, qui n’a jamais fréquenté l’école, voudrait devenir prêtre mais son père est réticent. Continuer sur Nominis.cef.fr

Lectures du jour :
Nombres 13, 1-2a.25 – 14, 1.26-29.34-35
Confiance. Dans la première lecture, les Israélites se plaignent encore devant Dieu au cours de leur longue traversée du désert. Il est pourtant temps de s’établir dans le pays que le Seigneur leur réserve: des hommes sont alors envoyés pour explorer le pays de Canaan. À leur retour, ils rapportent qu’ils ont trouvé un pays où ruissellent le lait et le miel. Cependant, les gens qui l’habitent sont grands et puissants. C’est alors que la peur s’empare de tous: en conséquence, le peuple demeurera au désert encore quarante ans. Il peut en être ainsi aussi lorsque nous menons des projets personnels ou communautaires; nous pouvons hésiter à les poursuivre, doutant de leur réussite. Il faut mettre notre confiance dans le Seigneur qui fera en sorte que nos travaux portent des fruits. Que le refrain du psaume soit dans notre cœur pour nous donner courage: «Souviens-toi de nous, Seigneur, dans ta bienveillance pour ton peuple. »

Psaume 105 (106)
Évangile d’après Matthieu 15, 21-28
Foi et ouverture aux autres. Dans la lecture évangélique, Jésus admire la foi de la Cananéenne, une étrangère païenne. Grâce à son insistance, elle est parvenue à lui faire changer d’idée. Il disait vouloir se consacrer uniquement à ses compatriotes, comparant même les étrangers à des «petits chiens», ce qui n’est pas très délicat, avouons-le. Il faut dire que c’était une façon courante pour les juifs de désigner ceux qui n’étaient pas de leur religion. Quoi qu’il en soit, l’exemple de la Cananéenne montre surtout que Jésus ouvre le salut à toutes les nations. Imitons-le en faisant preuve, individuellement et collectivement, d’ouverture et d’accueil à l’endroit de toute personne, quelles que soient ses origines.
Textes : Revue Vie Liturgique, no 450, Au jour… Dieu !, p. 33

Merci aux artisanes et artisans de la revue Vie Liturgique qui nourrissent notre foi et nous permettent de vous partager régulièrement leurs commentaires des écrits bibliques du jour. Site web.

Jours précédents, p.2

2 réponses à Liturgie du jour

  1. Henri dit :

    Bravo, pour la mise à jour! Henri

    • Merci, Henri!
      « Dans la vie, rien n’est jamais acquis d’avance, il faut régulièrement maintenir la flamme de la persévérance allumée. »
      Mouctar Keïta
      Mathématicien, Guinée, Dabola, 1963

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *