Dieu parle au cœur de ceux qui l’écoutent

Un jour, il n’y a pas si longtemps, au Cameroun, M. Henri Ndzengue Ntsa a entendu l’appel du Seigneur. Dieu parle au cœur de ceux qui l’écoutent. Après avoir suivi ses cours en philosophie et en théologie au Cameroun, il a compris qu’il lui fallait traverser l’Atlantique et venir servir le Seigneur dans notre beau Québec recouvert de neige environ 5 mois par année. Nous, on le sait. Mais peut-être que Henri ne savait pas et il a appris à mettre des bottes chaudes, une tuque et des mitaines.

M. Henri est donc arrivé dans notre diocèse en octobre 2013. À son arrivée, il a d’abord été en stage dans la paroisse Sainte-Geneviève de Berthierville et, en 2016, il fait partie de l’équipe pastorale de la paroisse de Saint-Charles-Borromée. M. Henri a été ordonné prêtre le dimanche 8 janvier 2017 en la Cathédrale Saint-Charles-Borromée. La célébration a été présidée par Mgr Raymond Poisson alors évêque de Joliette. Pour M. Henri, « N’ayez pas peur» est au cœur de son engagement puisque c’est la devise qu’il a choisie. L’abbé Henri poursuit son travail, cette fois à titre de vicaire, au sein de l’équipe pastorale de la paroisse de Saint-Charles-Borromée. Puis, Mgr Poisson le nomme curé de la paroisse de Sainte Famille. Sa nouvelle fonction commence 1er juin 2017

La tâche est lourde pour un curé qui n’a eu que 5 mois de vicariat, mais M. le curé Henri est d’attaque. Dieu parle sans cesse au cœur de ceux qui l’écoutent. Il commence même une formation en pastorale sociale qui ne lui laisse pas beaucoup de répit. C’est pour terminer cette formation exigeante qu’il a demandé à Mgr Louis Corriveau de le relever de sa fonction de curé. Il a sûrement médité la citation de notre Pape François qui nous dit que la vie s’obtient et se mûrit dans la mesure où elle est livrée pour donner la vie aux autres. C’est le cœur de la mission. Mieux se préparer pour mieux discerner, pour mieux écouter et pour mieux accompagner. L’abbé Henri l’a compris et d’ailleurs, il nous a souvent répété que c’est notre mission à nous tous et toutes.

Bien sûr, Dieu parle toujours au cœur de ceux qui l’écoutent. L’abbé Henri est appelé ailleurs, il vit un passage. La décision d’abandonner la tâche de curé de Sainte-Famille n’a pas dû être facile. Nous lui souhaitons la lumière de Pâques pour poursuivre la route où il devra toujours puiser aux sources vives de l’Évangile pour rejoindre et apaiser les cœurs blessés et les éclopés de la vie.

Il nous a donné ce qu’il a pu avec conviction et délicatesse et nous espérons que nous lui avons aussi apporté quelque chose. Ensemble, nous avons fait un peu Église autrement. Merci à l’abbé Henri pour les services liturgiques et spirituels rendus aux gens de Crabtree ainsi qu’à tous les paroissiens et toutes les paroissiennes de Sainte-Famille.

En cette journée mondiale de prière pour toutes les formes de vocation, nous saluons l’abbé Henri qui fut notre pasteur durant cinq ans. Nous l’assurons de nos prières et de notre sollicitude pour la suite de son parcours de vie sacerdotale. Nous le remercions d’avoir répondu ME VOICI à l’appel du Seigneur. Aujourd’hui encore, Dieu parle au cœur de ceux qui l’écoutent. Que notre célébration soit une action de grâce aux intentions de M. l’abbé Henri.

Jeanne Beaudoin
Communauté de Sacré-Cœur-de-Jésus, Crabtree, 7 mai 2022

Ce contenu a été publié dans Non classé, Réflexions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *