3 janvier 2021 – L’Épiphanie du Seigneur

Aujourd’hui nous soulignons de façon particulière l’Épiphanie ou la manifestation du Seigneur. Dieu se manifeste au monde en la personne de Jésus. Jésus, Dieu et homme en même temps est envoyé par notre Père du ciel pour la libération totale de l’Homme dans toutes les dimensions de la vie. Il n’est pas venu que pour les juifs, mais aussi pour les gens d’autres  religions, pour toutes les personnes et même pour les païens. La visite des « rois mages », des étrangers à la culture juive allant à la quête du Salut accordé par le Messie-Roi, témoigne de ce caractère universel de sa mission.

En effet, les mages offrent des présents qui mettent en exergue la nature et la mission de Jésus. Parmi ces offrandes nous retrouvons de l’or pour signifier sa royauté, de l’encens pour souligner sa divinité et de la myrrhe pour annoncer sa mort et son Sacrifice suprême pour le Salut de l’humanité.

Photo : Giovanni Dall’Orto
Fac-similé du couvercle d’un sarcophage du IIIe siècle, Wikipedia

Pour nous aujourd’hui, l’or renvoie au matériel, l’encens à la prière et à la spiritualité, la myrrhe à la mort et à la souffrance. Jésus est donc venu pour les riches et pour les pauvres.
– Le matériel ne doit pas être un obstacle à notre recherche de Dieu à l’exemple « des rois mages ». Un bon usage du matériel peut faire de nous des intendants de Dieu qui soutient les siens à travers nous.
– La prière et la spiritualité devraient être le véhicule qui nous conduit à la découverte permanente de Dieu.
– La souffrance, les difficultés et la maladie peuvent devenir des occasions, des opportunités pour commencer ou pour approfondir notre quête de Dieu qui nous attend à bras ouverts. Sous cet angle, la pandémie de la covid-19 pousse à réfléchir sur le sens de la vie pour certains. Jésus nous invite lui-même à déposer nos fardeaux à ses pieds pour nous soulager. Pourquoi ne pas lui donner nos misères comme cadeaux en tant que quatrième roi mage ?

Que Jésus se tienne à la porte de votre vie au début de cette année (2021) avec Marie sa Mère pour s’y manifester durant son déroulement !

Henri Ndzengue Ntsa, prêtre

Ce contenu a été publié dans Réflexions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *